Un Homme Vend Des Stylos Dans La Rue Pour Survivre. Puis Un Passant Prend Cette Photo De Sa Fille..

Voici Abdul Halim al-Attar, un réfugié syrien qui a été vu vendant des stylos dans les rues de Beirut. Après avoir été déplacé par les conflits, Abdul s’est résolu à vendre des stylos pour fournir nourriture et toit à sa famille. Récemment, un passant a capturé une photo d’Abdul avec sa fille, Reem. Tout en tenant sa fille dans ses bras, il essayait de convaincre les autres d’acheter des stylos afin de pouvoir se nourrir. La photo est devenue virale et a touché les cœurs de beaucoup de personnes à travers le monde.

La photo d’Abdul est à briser les cœurs et nous offre un aperçu réel de la crise. Pour beaucoup de personnes, cette vie est une réalité.

122915-man-sells-pen-on-streets-to-survive-2

 

Grâce à un développeur web norvégien appelé Gissur Simonarso, une campagne de crowdfunding a été montée pour collecter de l’argent pour Abdul et sa famille. Le support qui en a résulté fut impressionnant collectant environ 200.000$.

122915-man-sells-pen-on-streets-to-survive-3

Abdul a intelligemment investi son argent dès qu’il l’a reçu, en ouvrant beaucoup de boutiques au Liban. Connaissant les problèmes des autres, Abdul s’est débattu pour embaucher d’autres réfugiés syriens et il en a engagé 16 dans ses boutiques.

De plus, Abdul a envoyé une grande partie de son argent à sa famille et amis vivant toujours en Syrie. Reconnaissant pour cette aide, Abdul a dit « Non seulement ma vie a changé, mais aussi celle de mes enfants et celles des habitants de Syrie que j’ai aidé. »

122915-man-sells-pen-on-streets-to-survive-4

L’argent a aussi fait un long chemin en offrant à Abdul et sa famille un appartement avec deux chambres, mais aussi des habits propres et de la sécurités sachant qu’ils auront un toit et de la nourriture.

Il y a actuellement plus de 1,2 millions de réfugiés syriens au Liban qui se battent pour trouver de l’aide. Abdul a parlé de l’amélioration de sa qualité de vie. Il parle de comment il se sent enfin comme membre de la communauté, que les libanais et les syriens sont désormais plus gentils avec lui, et il a dit « Ils m’accueillent maintenant mieux quand ils me voient. Ils me respectent plus. »

Alors que la fin de l’histoire d’Abdul nous fait chaud au cœur, il y a malheureusement encore beaucoup de réfugiés qui ont grandement besoin de produits de première nécessité.

122915-man-sells-pen-on-streets-to-survive-5

Source : buzznova

Partagez l'astuce avec vos amis:

Commentaires

commentaires

Top Astuces