Selon une étude, ceux qui sortent beaucoup de mots vulgaires et obscènes sont plus intelligents que la moyenne…

Attendez-vous à être étonné(e) ! 

Selon une étude récente, il semblerait que les gens qui parlent en sortant beaucoup de vulgarités et d’obscénités soient plus intelligents que la moyenne !

Ceux et celles qui possèdent un échantillon large en terme d’insultes et d’autres mots vulgaires auraient un meilleur développement au niveau d’autres capacités verbales.

C’est ce que révèle une étude parue dans la revue « Language Sciences » 

Les deux psychologues Kristin et Timothy Jay ont tenu, à travers leur travaux, à prouver que la vulgarité n’était pas synonyme de stupidité ou d’un manque de vocabulaire quelconque !

On dit souvent que les gens qui jurent tout le temps et qui parlent de manière vulgaire n’ont pas les moyens culturels et intellectuels pour s’exprimer autrement. C’est de cette idée reçue que sont partis nos psy pour déterminer si la vulgarité concordait, ou pas avec une certaine pauvreté linguistique.

740_espacebuzz5672903fa34fe 740_espacebuzz56728fefd8e2e

Pour approfondir le sujet, nos psychologues ont mené une étude auprès de jeunes de 18 à 22 ans à qui ils ont demandé de sortir le plus de gros mots possible en une minute.

Ensuite, ils ont répété l’expérience en leur demandant le plus de noms d’animaux possible.

Après quelques autres tâches afin d’évaluer la richesse de leur vocabulaire, le résultat est tombé: Les gens capables de dire le plus de mots vulgaires différents étaient aussi ceux qui semblaient avoir le vocabulaire le plus large dans les autres catégories lexicales ! 

Les chercheurs ajoutent: « les personnes qui jurent beaucoup ne le font pas parce qu’ils ont nécessairement un vocabulaire plus limité ou une mauvaise éducation. En fait, cette attitude semble même être associée à de meilleures compétences verbales ! » 

Et même si elles sont tabous (pas très acceptables en société), ces expressions vulgaires ne sont jamais composées que de mots comme les autres, toujours selon ces chercheurs !

Ceux et celles qui ont un vocabulaire très large dans un domaine particulier ne sont pas pour autant limités quand il s’agit d’un champ lexical en concernant un autre, c’est justement le contraire selon cette étude !

« Les personnes qui aiment à utiliser des mots obscènes comprennent très bien leur contenu expressif général, leur sens, les différentes nuances et les distinctions qui doivent être faites pour employer les mots vulgaires de manière appropriée, afin qu’ils aient un sens. » ajoutent les deux psychologues !

Que pensez-vous de tout ça ?

Source : Espacebuzz

Partagez l'astuce avec vos amis:

Commentaires

commentaires