5 Choses fausses que même les médecins croyaient vraies

On pensait que c’était vrai puisque c’était confirmé, préconisé, voire pratiqué par certains médecins. Et pourtant… des scientifiques ont démythifié plusieurs préjugés sur la santé.

Nos confrères de Knack ont interrogé des spécialistes et dressé une liste de cinq idées reçues tenaces sur la santé… Autant de mythes qui s’écroulent.

1. Il faut se reposer quand on a mal au dos
Plus de 70 % des habitants des pays industrialisés souffrent de maux de dos. Dans certains cas, leur médecin leur conseille le repos complet alors qu’en fait ils doivent bouger le plus possible. La même recommandation s’applique quand on a une cheville foulée. Autrefois, une cheville foulée était plâtrée, maintenant elle est bandée de telle manière que le patient peut continuer à bouger sa cheville.

2. Il faut retirer les dents de sagesse
Les gens veulent une dentition parfaite. Pour bien aligner les dents, il faut parfois faire de la place aux dépens des dents de sagesse. Pourtant, même s’il n’y a aucune raison médicale à ces extractions, beaucoup de dentistes le font.
C’est comme lorsque, il y a quarante ans, on enlevait, « à titre préventif » les amygdales aux enfants ; ces dernières étaient considérées comme de véritables foyers d’infection. Aujourd’hui, on ne les retire plus jamais préventivement et sans raison.

3. Un verre de vin rouge par jour protège contre le cancer et la défaillance cardiaque
Il y a seulement quelques mois, les amateurs de vin étaient encore convaincus qu’un verre de vin rouge quotidien les protégeait contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Présent dans le vin rouge, l’antioxydant resvératrol expliquerait ledit « paradoxe français ». Selon les scientifiques, le vin rouge compensait les risques liés à la cuisine française, riche en graisses saturées.

Malheureusement pour les amateurs de vin rouge, cette croyance est réfutée par une étude réalisée par l’université américaine Johns-Hopkins. Pendant neuf ans, les chercheurs ont suivi 780 Italiens de plus de 65 ans vivant dans la région de Chianti, mondialement connue pour son vin. Les scientifiques ont régulièrement prélevé de l’urine auprès des participants pour mesurer la quantité de resvératrol ingurgitée.

Ils ont également comptabilisé les maladies contractées par les participants. Un tiers des participants est décédé avant la fin de l’étude, plus d’un quart souffrait d’une maladie cardio-vasculaire et cinq pour cent d’un cancer.
Cependant, les chercheurs n’ont établi aucun lien entre la quantité de resvératrol dans le sang et la maladie de participants décédés ou malades.

4. Les antidouleurs aident à combattre les maux de tête chroniques
Les antidouleurs peuvent se révéler utiles pour combattre les maux de tête aigus. Cependant, dès qu’un mal de tête devient chronique, il faut éviter l’abus d’antidouleurs. La consommation excessive d’antidouleurs tels que le paracétamol peut en effet causer des douleurs chroniques. Ce cercle vicieux ne peut être brisé qu’en laissant tomber résolument les antidouleurs.

5. Un verre d’eau avant le repas apaise la sensation de faim
Cela peut sembler logique: buvez un verre d’eau avant le repas pour apaiser la sensation de faim et il y aura moins de place dans votre estomac pour des plats lourds. Conseillé par certains médecins et diététiciens, ce geste n’a pourtant pas beaucoup de sens, car après avoir bu de l’eau, la sensation de faim revient à la vitesse grand V. Ce n’est qu’en mélangeant de l’eau avec des légumes que la faim disparaît et que l’on se sent plus rassasié. Par conséquent, un bol de potage avant le repas est une excellente idée !

 

Source : santeplusmag

Partagez l'astuce avec vos amis:

Commentaires

commentaires