Que faire en cas de retard en entretien d’embauche ?

Les recruteurs français détestent les retardataires. 12 % ne tolèrent même aucun retard. Ils n’apprécient pas non plus les candidats trop en avance. Nos conseils pour éviter d’être hors jeu avant même d’avoir échanger un mot avec le recruteur.
À partir de 5 minutes de retard, prévenez ! Ceci suppose qu’avant de partir, vous ayez enregistré l’adresse mail et/ou le téléphone du recruteur. « Envoyer un SMSfait de plus en plus partie des moyens de communication autorisés dans ce cas-là », observe Laurent Hyzy, fondateur et dirigeant du cabinet de conseil en recrutement Alterconsult. « En cas d’incident sur une ligne TGV, il faut souvent attendre un peu avant de connaître le retard réellement pris par le train », ajoute-t-il. Vous ne devez pas nécessairement préciser votre nouvelle heure d’arrivée mais dès que vous en avez une idée, précisez-le. « On peut tolérer jusqu’à 25 minutes de retard car on peut les rattraper dans la journée, mais au-delà d’une demi-heure, c’est plus compliqué », confie Laurent Hyzy. Passée ce laps de temps, il est donc préférable de demander au recruteur s’il souhaite maintenir le rendez-vous, le décaler plus tard dans la journée, ou à un autre jour.

Ne justifiez pas toujours votre retard

Quant à savoir si vous devez vous justifier, cela dépend. Si vous êtes le seul responsable de votre retard (parce que vous n’aviez vérifié l’éloignement avant de partir, oublié l’adresse, pas anticipé le trafic, etc.), ne vous étendez pas sur votre amateurisme. Présentez simplement vos excuses. Si le retard est imputable à un impondérable (accident, trafic interrompu, panne…), les recruteurs seront plus compréhensifs.

Ceux qui n’ont pas le droit d’être en retard

« Attention,  pour certaines professions, il est impératif d’être à l’heure ! Un commercial terrain qui serait en retard à un entretien de recrutement pourrait tout à fait l’être aussi dans son boulot au quotidien », prévient Laurent Hyzy.

Et si vous êtes en avance ?

Si les recruteurs n’apprécient guère les retardataires*, ils ne raffolent  pas non plus des candidats trop en avance. « On ne sait pas où les mettre, c’est embarrassant pour tout le monde ! », confie Laurent Hyzy. Pour éviter cette situation, envoyez un SMS au recruteur en lui signalant votre avance. Dites-lui que, « si ça l’arrange, vous pouvez venir plus tôt », recommande notre expert en recrutement. S’il n’est pas disponible, vous n’aurez plus qu’à aller faire un tour au café d’à côté, ou celui du quartier, histoire de vous détendre.

*selon une enquête réalisée par le cabinet de recrutement Robert Half en 2012 auprès de 200 responsables ou directeurs des ressources humaines.

Source : http://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/entretien-embauche/detail/article/que-faire-en-cas-de-retard-en-entretien-dembauche.html

Partagez l'astuce avec vos amis:

Commentaires

commentaires